L’Achillée millefeuille

Jeune achillée millefeuille

Les propriétés de l’Achillée millefeuille, ou Achillea millefolium L., l’une des plantes médicinales les plus distinctives et répandues de nos régions. Herbacée de premiers secours, les hommes de Néandertal l’employaient déjà ainsi que 7 autres plantes médicinales. Mais aujourd’hui c’est bien l’Achillée qui retient notre attention et que Sandra, du compte Instagram Walderya, nous fera découvrir ci-dessous. Pour vous procurer cet Astéracée rendez-vous sur la page de l’Achillée !

La plante qui m’a amenée sur le chemin de l’herboristerie est l’Achillée millefeuille ou Achillea millefolium L.

 
Quand Julie m’a demandé d’écrire un article sur une plante médicinale pour le blog de Terra Druidae, je lui ai dit : “Avec plaisir, je vais réfléchir à la plante que je vais choisir et je reviens vers toi.” A peine ces mots écrits, je savais déjà que je n’avais en fait pas besoin de réfléchir avant de choisir.
 
La plante qui m’a amenée sur le chemin de l’herboristerie est l’Achillée millefeuille. C’est mon copain qui me l’a fait découvrir, après en avoir entendu parler durant un stage de survie en forêt, pour calmer les règles très abondantes et douloureuses. Elle a été la première des plantes de mon mélange prévu à cet effet et m’a plongé dans un vif intérêt pour les cycles menstruels, au point que j’ai décidé d’en faire le sujet de mon mémoire à la fin de mon école d’herboristerie.
 
L’Achillée millefeuille est aussi la première plante que j’ai su reconnaître dans la nature (sans compter les très connues). Encore aujourd’hui, quand je rencontre une plante pour la première fois, il me reste ce souvenir de ce moment où je me dis “Hé, mais c’est elle !” avec émotion, donc cette première “première fois” avec l’achillée me reste bien en tête !
 

Cet article sera divisé en plusieurs parties : tout d’abord, l’aspect botanique sera abordé afin de savoir comment reconnaître cette plante et quand/où la trouver, puis viendra une courte description biochimique de la plante, une liste de des propriétés de l’Achillée millefeuille et les situations dans lesquelles l’employer. Enfin, je vous parlerai de sa cueillette et vous proposerai quelques façons de l’utiliser de façon médicinale et culinaire.

e

Achillée millefeuille en hiver

 

Contre-indications de l’Achillée Millefeuille

Avant d’aller plus loin, je commence par les mises en gardes habituelles. De façon générale, quand on trouve une plante médicinale qui pourrait nous aider et qu’on désire prendre en traitement, il est essentiel de contrôler ses contre-indications. Ici, elles sont très réduites. L’Achillée millefeuille peut causer des réactions cutanées à la cueillette pour les personnes sensibles ou certains enfants, mais cela reste rare. Le mieux est de tester en touchant simplement la plante et d’attendre le lendemain pour se lancer dans une cueillette si aucune réaction n’est survenue. En interne, cette plante est déconseillée durant la grossesse, chez l’enfant de moins de12 ans,  en cas de prise de traitement anticoagulant oral ou en cas d’allergie aux astéracées.

La prise d’Achillée millefeuille a une interaction avec la prise de prêle, courant lors de pré-ménopause, causant davantage de bouffées de chaleur, donc à éviter.

De façon plus générale, on ne va jamais utiliser une plante en continu sans faire de pause. Dans les usages que je vous propose plus bas, les durées d’utilisations ainsi que la posologie seront toujours indiquées et doivent être respectées. Si votre problème persiste au bout de 3 ou 4 jours, ou avant si cela devient urgent, consultez un médecin.

Une autre recommandation est d’utiliser en tisane mélangée à d’autres de plantes (3 à 7) et de ne pas utiliser seule. L’Achillée millefeuille sera donc à utiliser en mélange avec d’autres plantes en tisane selon le but pour lequel vous l’utilisez.

Botanique

De son nom latin Achillea millefolium L., l’achillée millefeuille fait partie de la famille des Asteraceae.

Où la voir ?

Dans les prairies, les pâturages, sur les bords des chemins, les fossés, les jardins et les décombres. Elle peut sans problème s’installer dans les terrains calcaires, pauvres de substances nutritives et supporte les terrains salins. Elle préfère les endroits ensoleillés et se trouve de façon abondante dans les climats subatlantiques à subcontinentaux.

Quand la voir ?

L’Achillée millefeuille est en fleur de juin à septembre

Comment la reconnaître ?

Elle mesure entre 20 et 60 cm, rarement 80 cm. Ses feuilles sont très découpées qui dégagent un fort arôme si on la froisse. Ses petites fleurs sont blanches, parfois tirant vers le rose. On les trouve souvent en colonies importantes.

L’Achillée millefeuille possède plusieurs noms qui reflètent soit ses usages médicinaux, soit sa forme, comme par exemple le nom “sourcil de Vénus” qui fait référence à la forme de ses feuilles qui font penser à un sourcil.

La référence à Vénus n’est pas un hasard puisque cette déesse est aussi liée à la légende de cette plante médicinale. Une légende qui explique également le nom courant de cette plante : elle est liée au héros de la mythologie grecque Achilles. Lors de la bataille de Troyes, on dit que Vénus aurait soufflé à l’oreille d’Achilles le conseil d’utiliser cette plante pour soigner ses blessures et celles de ses soldats. En remerciement, il lui donna le nom de sourcil de Vénus.

D’autres noms viennent s’ajouter à cette liste, comme l’herbe aux charpentiers et l’herbe aux coupures, qui donnent une bonne idée de l’usage principal de cette plante. Passons donc aux propriétés médicinales de l’achillée millefeuille !

Composants

Azulène, 1,8 cinéole, camphre, caryophyllène, lactones sesquiterpéniques, hétérosides flavonïdiques

Parties utilisées

On va utiliser la plante de la base de la tige à ses fleurs.

 

achillée millefeuille

Cueillette, séchage et conservation

Pour cueillir l’Achillée millefeuille, on va se munir d’un ciseau ou d’un petit couteau car sa tige est solide et on va éviter de tirer en arrachant les racines. Une fois la quantité voulue cueillie, on va couper les plantes en morceau d’environ 1 cm car en séchant elles vont devenir très dur et les transformer en petits morceaux faciles à utiliser pour la tisane sera compliqué.

Le séchage de cette plante se passe sans difficultés. On l’étend sur un grillage prévu à cet effet ou sur une surface au sec et à l’abri du soleil.

Cela ne sert à rien d’en préparer trop à l’avance car sinon elle noircit et perd son arôme. C’est une plante qui se récolte de juin à septembre donc mieux vaut en cueillir petit à petit.

On peut conserver sa cueillette entre 12 et 18 mois, dans des sachets de papier kraft ou des bocaux en verre à l’abri de la lumière.

Propriétés de l’Achillée millefeuille

  • Digestive
  • Antispasmodique des muscles lisses
  • Cholérétique
  • Stimule l’appétit
  • Astringente
  • Anti-inflammatoire
  • Hémostatique 
  • Progestérone-like 
  • Hépatoprotectrice

Utile pour

Propriétés de l’Achillée millefeuille en interne :

  • Troubles de la digestion (diarrhées, spasmes, inflammation du tube digestif)
  • Bronchites et états fébriles (à ajouter dans un mélange de plantes prévues à cet effet, elle va aider) grippes, rhumes…
  • Règles douloureuses 
  • Soulage le SMP, douleurs de règles, règles trop abondantes ou pas assez abondantes (régulatrice du flux) 
  • Aide à faire revenir les règles après un choc émotionnel 
  • Aide à réduire la tension artérielle
  • Améliore la circulation veineuse
  • Atténue les varices

Propriétés de l’Achillée millefeuille en externe :

  • Petites plaies
  • Saignement de nez ou autre petite hémorragie
  • Hémorroïdes
Remède galénique

Comment l’utiliser ?

En tisane :

En interne : 2 à 3 tasses par jour dans un mélange avec d’autres plantes, entre les repas, pendant 3 à 5 jours

En externe : Bain de sièges en cas d’hémorroïde avec plaies, à diluer avec le fond d’eau de la baignoire.
Bain en cas de crampes abdominales, règles douloureuses mais pas abondantes (l’eau chaude augmenterait le saignement en dépit d’action de l’Achillée millefeuille) : infusion d’1 l d’eau pour 2 grosses poignées de plantes. Bain de 15 à 20 min

 

En cataplasme :

On met des feuilles lavées puis écrasées sur une plaie et on les fait tenir au moyen d’un bandage au moins 5 minutes

En jus :

Presser les feuilles pour obtenir son suc et l’étaler sur la plaie

En macérât huileux :

(remplir un bocal de plante et le recouvrir d’huile végétale bio (je conseille tournesol), laisser au soleil, protégé d’un tissu, pendant 30 jours, filtrer et mettre 3 gouttes d’HE de lavande pour la conservation)
1 à 3 fois par jour sur les zones concernées

En teinture mère :

(45g de feuilles séchées dans 120 g d’alcool à 70°, filtre après 15 jours)
En interne : 20 à 30 gouttes, 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours avant et pendant les règles

20 à 25 gouttes, 2 à 3 fois par jour dans de l’eau si indigestion, retard de règle (sauf si grossesse) ou douleurs de règles

En externe : diluer 1 CS dans 1dl d’eau et faire des compresses 2 ou 3 fois pendant 30 min par jour sur les contusions douloureuses, traumatismes musculaires et douleurs dorsales pendant 5 jours

Huile essentielle : 

Voir plus bas

En fumigation

 

En lotion pour le visage : 

Sur les peaux ternes ou avec acné, 1 litre d’eau pour 1 bonne poignée, pendant 5 minutes. Utiliser l’infusion (faite le jour même et refroidie) en lotion sur les peaux grasses, avec acné et boutons

En baume :

1 à 3 fois par jour sur les zones concernées

Recette du baume à l’Achillée millefeuille :

  • 45 ml de macérât huileux d’achillée millefeuille (disponible ici) (voir plus haut comment le réaliser)
  • 10 g de cire d’abeille
  • 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
  • 5 goutes de vitamine E

Faire fondre l’huile puis la cire au bain marie, retirer du feu, ajouter l’huile essentielle et la vitamine E, verser dans un pot et conserver 1 année au frais.

Usages culinaires

L’Achillée millefeuille a un goût frais quand elle est jeune,  et poivrée quand on avance dans la saison. On peut l’ajouter à la salade, la hacher et utiliser comme du persil, et l’utiliser pour aromatiser la bière

Huile essentielle d’achillée millefeuille

Je parle ici rapidement de son huile essentielle car je pense qu’il est important de la mentionner, néanmoins, on n’utilise pas les huiles essentielles sans avoir un minimum de connaissances. Cette huile essentielle coûte très cher (et elle est bleue !).

Interdite aux femmes enceintes, allaitantes, enfants et personnes souffrant d’épilepsie.

Usages :

Les propriétés de l’Achillé millefeuille sous forme d’huile essentielles sont : Anti-inflammatoire, apaisante cutanée, soulage les démangeaisons, hémostatique. S’utilise sur les gerçures, crevasses, petites coupures, eczéma, plaies, cicatrisation difficile, douleurs musculaires, articulaires, entorse, foulures, troubles des règles.

Énergétique

Une autre propriété de l’Achillée millefeuille se situe sur le plan énergétique, elle favorise l’écoute et la compréhension de l’autre, et aide à rester centré et équilibré en période de changements.

Anecdotes

  • Les chinois utilisaient ses tiges pour faire des tirages de Yi-king.
  • On a identifié 8 plantes que l’homme de Néandertal utilisait et elle en fait partie.
  • Durant la première guerre mondiale, elle faisait partie de la trousse de premier secours des soldats français pour les blessures et petites hémorragies

Sandra du compte Instagram Walderya

Achillée millefeuille en graines

 

Sources

Fiches de plantes de l’école de plantes médicinales L’Alchémille
Documents de cours de cueillette de Mathieu Schmidt
Flora Helvetica
Balade médicinale au fil des saisons – Sylvie Hampikian
L’herboristerie – Patrice de Bonneval
Teintures mère végétales – Roger et Hildegard Kalbermatten
La santé par les plantes de Suisse romande – François Couplan